THE ABSURD TIMES — STILL

The Absurd Times Je suisse Charlie Hebdo — Derrière Charlie Hebdo

Posted in Uncategorized by @honestcharlie on January 9, 2015

[Depuis que John Kerry a fait une grosse affaire de parler français après l’incident, ce est ici est fracturé français. BTW .: France, pas l’allemand, arrivé en deuxième position la semaine dernière pour les lecteurs ici.]

LES TEMPS ABSURDES

Derrière Charlie Hebdo

Illustration: La bande dessinée par Carlos Latuff apparu sur CNN jeudi. Pourquoi il l’envoya à CNN au lieu de nous est au-delà de nous, mais en voici une autre, ci-dessus, garantie de ne pas offenser quiconque.

Mais dès que les nouvelles de l’attaque de Charlie Hebdo a été annoncé, l’Absurde fois cassé en action sur Twitter.

Nous avons annoncé notre intention d’imprimer tous les dessins animés Charlie Hebdo comme une expression de la solidarité. Ensuite, nous avons averti que le Mississippi était susceptible d’interdire la charia dans les États-Unis d’exercer des représailles. Puis le Huffington Post a publié les caricatures. Puis Vox a fait. Six autres ont ainsi alors que nous étions signalons que la France a au moins eu le courage de défier les Etats-Unis en soutenant les Palestiniens au Conseil de sécurité.

Donc, si vous voulez voir les dessins animés, juste aller sur Google, cliquez sur “images”, puis tapez dans Charlie Hebdo, et vous verrez des milliers de ces dessins animés, des dizaines de milliers. Il est inutile de bande passante en utilisant ici pour imiter.

Anonyme a annoncé qu’il va attaquer tous les soi-disant «terroristes» des sites (aucune idée si cela inclut Fox). cela devrait rendre la plupart des patriotes fauteuil se sentent un peu comme “scientistes chrétiens avec appendixitus,” (vous avez compris comment l’épeler, volé Tom Lehrer.)

Nouvelles stations annoncé que les tueurs étaient sur la liste d’interdiction de vol. Question de suivi “Pensez-vous qu’ils vont venir ici?”

MI-5 a annoncé qu’il n’y a plus de danger donc “être prudent”. Un présentateur dit: «Vous ne avez pas à me dire de faire attention. Je suis prudent, ok?”

Quelques nouvelles-couverture vraiment génial.

Maintenant, autant que peut être appris, Anwar Al-Aw-Laki au Yémen est derrière tout cela. Ce qu’Obama besoin de faire est de le tuer et puis les choses vont se améliorer. Oh? Il ne le tuer? Eh bien alors qui ne nous tuons, alors?

Une des choses étonnantes à ce sujet est que l’attaque contre Charlie Hebdo a donné lieu à un tel jeu et une augmentation de l’islamophobie. Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi l’assassiner par Israël de 2000 civils innocents, principalement des femmes et des enfants que ce qui fait toute la différence, n’a pas été blâmé sur le judaïsme?

Ou pourquoi l’attentat d’Oklahoma City n’a pas été blâmé sur le christianisme?

Ou pourquoi le gars en Israël est entré dans une mosquée et tué plusieurs dizaines de fidèles et il n’a pas été blâmé sur le judaïsme?

Pourtant, deux des tueurs à Paris cachés dans un magasin d’aliments casher et tout d’un coup, il est un exemple de l’antisémitisme?

Avec tous ces viols en Inde, ne devrions-nous enverrons attaques de drones contre des sanctuaires hindous?

Quelles que soient les Chinois sont en place, vous pouvez parier Confucius a quelque chose à voir avec cela.

Lorsque ce type en Norvège tué tous ces gens sur l’île, pourquoi ne nous blâmons Thor ou Odin? Ou Jésus?

Sommes-nous sûrs que la Corée du Nord ne avait rien à voir avec cela?

Je ne voudrais pas, surtout après les derniers jours de traiter avec le service client Sony, mettre passé Sony. Ce est ça, Sony est responsable des meurtres.

Sur tout cela, la déclaration la plus convaincante que je ai entendu était d’un journaliste respecté qui dit: «Je suis un journaliste – comment pensez-vous que je ressens»

Eh bien, ici, ce est une discussion qui présente la réalité de la situation d’une manière saine:

Gilbert Achcar sur le choc des barbaries du Massacre à Paris à l’occupation américaine de l’Irak

196

PARTAGÉE

La police française ont entouré un bâtiment dans une ville du nord près de l’aéroport Charles de Gaulle dans le cadre d’une chasse à l’homme pour les deux hommes accusés de perpétrer le massacre de Charlie Hebdo. La police a déclaré qu’ils croient que les suspects, Saïd et Chérif Kouachi, sont retranchés dans une petite entreprise d’impression où ils ont pris un otage. Pendant ce temps, les responsables français disent maintenant il ya un lien entre les deux frères accusés de l’attaque Charlie Hebdo et l’homme lourdement armé qui a abattu un policier français le jeudi. Cet homme tient actuellement cinq otages, y compris les femmes et les enfants, dans un supermarché casher à Paris. Des sources ont déclaré à Reuters que les trois hommes étaient tous membres de la même cellule que Paris il ya une décennie envoyés jeunes volontaires français en Irak pour combattre les forces américaines. Chérif Kouachi servi 18 mois de prison pour son rôle dans le groupe. À l’époque, il a dit à la cour qu’il avait été motivé se rendre en Irak par des images d’atrocités commises par les troupes américaines dans la prison d’Abou Ghraib. Nous parlons aux Libanais-universitaire français Gilbert Achcar, professeur à l’École des études orientales et africaines de l’Université de Londres.
TRANSCRIPTION

Ceci est une transcription de pointe. Copie peut ne pas être dans sa forme finale.

JUAN GONZALEZ: police française ont entouré un bâtiment dans une ville du nord près de l’aéroport Charles de Gaulle dans le cadre d’une chasse à l’homme pour les deux hommes accusés de l’exécution du massacre de la revue Charlie Hebdo. La police dit que les suspects, Saïd et Chérif Kouachi, sont retranchés dans une petite entreprise d’impression où ils ont pris un otage. Les frères auraient dit à la police qu’ils voulaient mourir en martyrs. Plus tôt aujourd’hui, des coups de feu ont été tirés alors que la police ont chassé une voiture censé contenir les suspects. Les deux frères ont été accusés de mener l’attaque de mercredi sur le bureau du magazine satirique, tuant huit journalistes, deux policiers, un ouvrier d’entretien et un visiteur. Onze personnes ont également été blessés, dont quatre grièvement.

Pendant ce temps, les responsables français disent maintenant il ya un lien entre les deux frères accusés de l’attaque Charlie Hebdo et l’homme lourdement armé qui a abattu un policier français le jeudi. Cet homme est aurait tient maintenant cinq otages, y compris les femmes et les enfants, dans un supermarché casher à Paris.

AMY GOODMAN: Sources dit à Reuters que les trois hommes étaient tous membres de la même cellule que Paris il ya une décennie envoyés jeunes volontaires français en Irak pour combattre les forces américaines. Chérif Kouachi servi 18 mois de prison pour son rôle dans le groupe. À l’époque, il a dit à la cour qu’il avait été motivé à se rendre en Irak par des images d’atrocités commises par les troupes américaines dans la prison d’Abou Ghraib. Saïd Kouachi aurait été au Yémen en 2011 pour plusieurs mois de formation avec Al-Qaïda dans la péninsule arabique. Sources du gouvernement américain a déclaré à Reuters que les deux frères ont été répertoriés dans deux bases de données-un de sécurité des États-Unis des informations hautement classifiées de base de données contenant des 1,2 millions suspects antiterroristes possibles appelée TIDE et la liste beaucoup plus petit no-fly maintenu par le Terrorist Screening Center.

Vigiles continuent d’avoir lieu à travers la France en souvenir de ceux tués. Hier soir, les lumières sur la Tour Eiffel était éteint comme une marque de respect.

Pour en savoir plus sur les attaques, nous sommes rejoints par des Libanais nouveau-universitaire français Gilbert Achcar. Il est professeur à l’École des études orientales et africaines de l’Université de Londres. Ses livres les plus récents sont le marxisme, l’orientalisme, cosmopolitisme et que les gens veulent: une exploration radicale du soulèvement arabe. Le journal français Le Monde l’a décrit comme “l’un des meilleurs analystes du monde arabe contemporain.”

Gilbert Achcar, merci beaucoup pour nous rejoindre à nouveau aujourd’hui sur Democracy Now! Donc, la situation est des milliers de policiers français ont entouré cette imprimerie droit près de l’aéroport Charles de Gaulle. Ils disent que les deux frères sont à l’intérieur, qu’ils ont obtenu un otage avec eux. La police a déclaré qu’ils ont pris contact avec les hommes, afin qu’ils disent qu’ils veulent mourir en martyrs. Ce est selon la police. Pouvez-vous nous parler des développements de ces derniers jours, de l’attaque sur le journal Charlie Hebdo, là où nous sommes aujourd’hui?

Gilbert Achcar: Merci, Amy. Eh bien, je veux dire, ce qui est évident chose et il faut dire pour éviter tout malentendu, ce est que, bien sûr, ce était une attaque épouvantable et un acte vraiment barbare, vous le savez, l’abattage de ce type ces journalistes, quel que soit le désaccord ne peut avoir avec leur genre de dessin et de leur genre de perspective. Ce est, je dois dire, ce est l’évidence.

Maintenant, encore une fois, ce que nous voyons maintenant déroulement est, malheureusement, quelque chose prévisible, qui tente de blâmer l’islam, en fait, pour cela. Et il ya tellement de déclarations dans ce sens maintenant en Europe, dans l’Ouest, et tout ce qui-bien sûr, déclarations pas officielles, mais vous avez un déluge de l’extrême droite et, disons, un peu vulgaire de attaque raciste contre les musulmans, en général. Et ce est pourquoi je pense qu’il est très important de mettre ces événements dans leur contexte.

Et, ainsi, hier, quand nous avons parlé, je ai essayé de rappeler aux téléspectateurs que, ainsi, à l’échelle de tuer saccage, ce meurtre épouvantable vient à Paris, vous le savez, après que je veux dire, en dessous, je veux dire, sur la liste, la masse islamophobe assassinat par le norvégien, Breivik, si je me souviens son nom correctement-

AMY GOODMAN: Anders Breivik.

Gilbert Achcar: Oui, et, qui, je veux dire, fait quelque chose comme plus de 75 personnes ont été tuées, les jeunes en Norvège et le massacre perpétré par également tueur ultra-sioniste Baruch Goldstein à Hébron en 1994, qui a fait quelque chose comme 29 ou plus personnes tuées. Encore une fois, ce sont, je veux dire, les actes épouvantables de ce que je ai décrit il ya quelques années comme un choc des barbaries, parce que ce est ce que nous obtenons-la barbarie de la forte, bien sûr, étant le principal responsable dans cette terrible dynamique. Et cela conduit-il conduit, vous savez, à un counterbarbarism du côté de ceux qui se considèrent comme les opprimés, les opprimés.

Dans le cas de l’Irak, ce était, je veux dire, ce est quelque chose que je ai dit immédiatement après 9/11 et avant même l’invasion de l’Irak, et ce que nous avons vu en Irak était la meilleure illustration de cela. Vous venez de mentionner la façon dont ces tueurs, les français-les deux tueurs français, ou assassins présumés, disons, avait même été touchés par ces développements en Irak et avait combattu ou ont été connectés avec les réseaux de défense en Irak contre les troupes américaines. Eh bien, ce que vous aviez en Irak est que la barbarie qui-représenté par l’occupation américaine de ce pays, qui a fait au-delà ce que même on pourrait se attendre, avec des choses comme le torture à Abu Ghraib ou le massacre de Fallujah, bien sûr, la BRED un counterbarbarism représenté par al-Qaïda. Et l’administration Bush a envahi l’Irak au nom d’éradiquer al-Qaïda, et il ne réussi à donner al-Qaïda la plus grande base territoriale qu’ils ne pourraient jamais ont rêvé en Irak. Et ce que nous voyons maintenant, au nom de l’Etat soi-disant islamique en Syrie et en Irak est la poursuite d’Al-Qaïda, de ce même al-Qaïda que l’administration Bush était censé éradiquer. Donc, ce est ce que vous obtenez, parce que ce genre de mesures prises par les États-Unis à envahir d’autres pays et, bien sûr, agissant comme une force d’occupation, avec tout ce que cela signifie, conduit, bien sûr, à un tel extrémisme de l’autre côté, que nous l’avons vu.

De plus, je veux dire, nous devons prendre en considération le fait que depuis des décennies aux États-Unis, en alliance avec son meilleur ami dans le Moyen-Orient, qui est le royaume saoudien, l’ami le plus proche, plus proche que celle d’Israël à cet égard, le royaume saoudien , a utilisé leur genre d’idéologie, l’interprétation wahhabite de l’Islam, qui est l’interprétation la plus fanatique de l’Islam, même contre d’autres islamo-autres branches de l’islam. Il est extrêmement offensive. Ils utilisent cette idéologie dans la lutte contre quoi que ce soit de gauche, tout progressive dans la région. Ce était dans les années 50 et les années 60 et les années 70, et finalement, je veux dire, bien sûr, il a culminé dans la guerre en Afghanistan, où de tels groupes idéologiquement inspirés ont été utilisés par les États-Unis dans la lutte contre l’occupation soviétique de ce pays. Et en fin de compte, ainsi, un poulet est rentré au perchoir, comme vous le savez, et tragiquement, avec l’effroyable massacre de 9/11, mais ce était une continuation directe de cela. Et chaque, je veux dire, tout le monde connaître les allées et venues de tout cela savait que, je veux dire, à cette époque, et il a été très importante, bien que ce était, bien sûr, floue dans l’opinion publique par le type de caractérisation que nous entendu parler de l’administration Bush: “Ils nous détestent à cause de notre liberté et notre démocratie.” Et, vous le savez, nous entendons la même chose, le même genre de chanson maintenant, et ce est tout à fait trompeuse, je dirais.

Permettez-moi d’ajouter une autre dimension concernant la France, qui ne faisait pas partie de l’occupation de l’Irak. Mais en France, je veux dire, le fait que vous avez eu un jeune citoyen français d’origine algérienne au cours des dernières années se comporter, je veux dire, dans ces formes extrémistes et fanatiques, comme nous l’avons vu, est quelque chose à être liée également à la le racisme et l’islamophobie globale qui sont tout à fait, je dirais, omniprésente dans la société française, dans les médias français. Et ce est un pays qui n’a pas vraiment effacé, vous le savez, sa mémoire, je veux dire, son passé, le problème de son passé, de son passé colonial. En France en 2005, le Parlement a voté une loi exigeant que, dans les écoles, il devrait être enseigné, je veux dire, ce qui devrait être enseigné est le rôle positif du colonialisme en Afrique, Afrique du Nord et l’Afrique sub-saharienne. Imaginez. Imaginez aux États-Unis une loi demandant écoles pour enseigner le rôle positif de l’esclavage. Ce est tout, je veux dire, inimaginable. Il faut comprendre tout ce contexte, bien sûr pas comme une excuse pour ces effroyables meurtres-certainement pas et ces gars-là appartiennent à un genre complètement fou de la perspective idéologique. Mais il faut comprendre comment, dans une société qui est censé être, vous savez, relativement riche et tout ça, vous pouvez avoir une telle haine croissante et à venir à de telles extrémités.

JUAN GONZALEZ: Eh bien, Gilbert Achcar, je voulais faire un suivi à ce sujet, poser des questions sur, maintenant que nous avons obtenu ces rapports que les deux attaques, non seulement l’attaque sur le magazine, mais aussi la prise de vue de la policière-étaient des individus qui avait apparemment eu des liens ensemble, ce est votre sens de la mesure de soutien perspectives djihadistes et des points de vue au sein de la communauté musulmane en France, une assez grande communauté musulmane, et aussi votre sens de la mesure de ces droite, mouvements islamophobes au sein de France?

Gilbert Achcar: Eh bien, il ya certainement beaucoup plus islamophobe d’esprit des personnes et des militants en France que les partisans de cet acte épouvantable que celui, cette attaque contre Charlie Hebdo. Et je dirais, heureusement, que ceux qui se identifient à ce genre de perspective djihadiste peut-être dans les centaines, sur une communauté de plusieurs, je veux dire, une communauté ou un disons, sur plusieurs millions de personnes en France de origine musulmane. Donc, nous parlons ici d’une infime minorité.

Mais néanmoins, le risque est que le genre de victimisation des musulmans en général, le type de ciblage de l’Islam, le doigt pointé sur les musulmans, exigeant d’eux qu’ils doivent condamner tout cela comme si ce était leur problème et leur problème spécifique, et ne pas voir que ce est un problème de la société française et l’Etat français en premier lieu, tout cela, vous le savez, crée le risque que des personnes finalement identifier même avec ces deux gars fous, vous savez, comme une sorte de je-veux dire, pensez à ce que vous aviez dans les États-Unis tourner Bonnie and Clyde en héros, vous savez? Bien que, je veux dire, si vous regardez le dossier, il ne est pas exactement un record humaniste. Donc, je veux dire, il ya là un danger réel, un réel problème, d’obtenir cette dynamique de ce que je appelle le choc de la barbarie d’aller plus loin, le développement et tout ça.

AMY GOODMAN: Gilbert, nous avons à briser, mais nous allons revenir à cette discussion, et nous allons être rejoint par un jeune étudiant français-arabe qui est ici aux Etats-Unis. En outre, les dernières nouvelles, ce est que dans ces deux picots qui se déroulent, une près de l’aéroport Charles de Gaulle avec les frères tenant un otage, l’autre dans un supermarché qui casher un, il ressemble comme deux otages ont été tués. Nous vous tiendrons au courant tout au long de ce spectacle. Ce est Democracy Now! Nous serons de retour dans une minute.
Français musulmans peur Backlash, accrue islamophobie Après Charlie Hebdo Attaque

1296

PARTAGÉE

Musulmans à travers la France sont craignant un retour de bâton après l’attaque de mercredi sur le magazine Charlie Hebdo. Plusieurs mosquées ont été attaquées. Une bombe a explosé dans une boutique de kebab à Paris. Nous parlons à Muhammad El Khaoua, un étudiant diplômé en relations internationales à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il a grandi dans la banlieue de Paris, où il a été impliqué avec différentes associations de base, y compris Salaam, une association étudiante dédiée à la promotion du dialogue interreligieux et une meilleure compréhension de l’Islam. Joindre également est libano-universitaire français Gilbert Achcar, professeur à l’École des études orientales et africaines de l’Université de Londres.
TRANSCRIPTION

Ceci est une transcription de pointe. Copie peut ne pas être dans sa forme finale.

AMY GOODMAN: Ce est Democracy Now !, democracynow.org, La Guerre et la Paix Rapport. Je suis Amy Goodman, avec Juan González.

JUAN GONZALEZ: Eh bien, nous continuons à regarder les dernières nouvelles de la France. Agence France-Presse rapporte deux personnes sont mortes après qu’un homme armé a pris cinq personnes en otage dans une épicerie casher. Le tireur serait le même homme qui a tiré sur une policière morts Paris le jeudi. Pendant ce temps, la police française ont encerclé un bâtiment dans une ville du nord près de l’aéroport Charles de Gaulle dans le cadre d’une chasse à l’homme pour les deux hommes accusés de l’exécution du massacre à la Charlie Hebdomagazine. La police dit que les suspects, Saïd et Chérif Kouachi, sont retranchés dans une petite entreprise d’impression, où ils ont pris un otage. Toujours avec nous à Londres est Gilbert Achcar.

AMY GOODMAN: Aussi avec nous ici à New York est Muhammad El Khaoua. Il est un étudiant diplômé en relations internationales à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il a grandi dans la banlieue de Paris, où il a participé à différentes associations de base, y compris Salaam, une association étudiante dédiée à la promotion du dialogue interreligieux et une meilleure compréhension de l’Islam.

Avant de revenir à Gilbert Achcar, Muhammad, parler du climat à Paris. Et vous entendez l’horreur en ce moment. Vous avez les deux frères. Ils sont retranchés près de l’aéroport. Ils ont un otage. Un autre homme, ne sait pas ce que leur connexion est, se il ya une connexion directe, se ils ont été il ya des années ensemble, est-a tué deux otages, ou deux otages ont été tués dans un supermarché juive à Paris.

MUHAMMAD EL Khaoua: Ouais, je veux dire, ce est un cauchemar politique pour toute la société française, mais en particulier pour les musulmans français, parce que ceux qui ont tué ces personnes vraiment créer un espace, créer une grande opportunité pour, les forces les plus destructrices racistes islamophobes en France, qui utilisent déjà cette tragédie, cette catastrophe, pour justifier plus de répression contre les musulmans. Donc, ce est un suicide politique qu’ils ont fait essentiellement au nom de l’Islam. Et encore, la condamnation a été très clair: Cela va contre la, vraiment, la fondation de l’Islam.

Mais je pense que nous devons aussi être clair sur ce point: Nous ne devrions pas attendre toujours les musulmans à condamner en tant que musulmans. Je pense qu’ils devraient condamner en tant que citoyens français, ou en tant qu’êtres humains. Lorsque, comme Gilbert Achcar mentionné, cet individu norvégienne, Breivik, a tué ces 77 personnes en Norvège, il n’a pas été présenté comme un chrétien, chaque chrétien blanc. Il n’a même pas été présenté comme un terroriste. Donc, il semble que quand un musulman commet un acte terroriste, il est désigné comme un terroriste, mais quand un non-musulman fait la même chose, il ya un double standard.

Et cela me rappelle que je regardais NBC, et il y avait un ancien agent de la CIA qui était sur le spectacle, et il a dit que cette attaque terroriste était la plus grave en France depuis le en Europe depuis l’assassinat de cet individu Norwegian Breivik. Mais il fait oublier que ce ne est pas le cas, parce qu’il ne comprenait pas le meurtre de ces personnes norvégiens, comme si cette personne ne est pas un terroriste. Donc, il ya une sorte de politique de l’identité Ici ce qui est un peu inquiétant pour moi.

JUAN GONZALEZ: Et toute cette question de la, pour l’instant, 30, 40 ans, la situation inquiète du-musulman population musulmane croissante au sein de la France vis-à-vis de l’ancien citoyens blanc française établie, qu’est-ce que vous voyez-I moyenne, ce est clairement un échec pour ces relations, mais quelle a été la relation désormais au cours des dernières décennies?

MUHAMMAD EL Khaoua: Eh bien, comme vous le savez, la France a une plus grande population musulmane en Europe occidentale, et l’histoire de la présence musulmane en France est profondément liée à l’histoire de la colonisation française. La plupart des musulmans proviennent des pays qui ont été colonisés par la France, à savoir l’Afrique du Nord et les pays d’Afrique occidentale.

AMY GOODMAN: Où est votre famille originaire de?

MUHAMMAD EL Khaoua: Du Maroc et le Nigeria. Donc, pour comprendre le traitement des musulmans français dans la société française d’aujourd’hui, nous devons nous pencher sur l’héritage colonial, qui, je crois continue à façonner, influencer la façon dont la France traite avec l’islam et les musulmans.

AMY GOODMAN: Gilbert Achcar, pouvez-vous commenter sur ce que Muhammad est dit?

Gilbert Achcar: Oui. Je veux dire, je pense que-bien, je suis d’accord avec ce qu’il dit. Jusqu’à maintenant, je ne peux pas voir tout désaccord. Je veux dire, il est exactement pointe sur ce problème de la double standard à réagir à de tels événements quand ils viennent de musulmans de nos jours par rapport à une autre religion, parce que, après tout, cette vague d’extrémisme et le fondamentalisme affecte partout, vous savez. Je veux dire, nous avons mentionné ce fou norvégien, et vous avez ces manifestations épouvantables de l’extrême droite en Allemagne, de tous les lieux, ce est vraiment effrayant. Vous aviez-vous avez extrémistes fondamentalistes juifs en Israël tuant régulièrement, en fait, et personne ne dit le judaïsme est la source de tous ces meurtres. Vous avez fondamentalistes hindous qui font toutes sortes de choses épouvantables, et encore, personne ne dit ce est le problème de l’hindouisme. Mais quand il se agit de l’Islam, l’Islam est-doigt fait immédiatement. Et ce est vraiment là une question de double standard dans le traitement de cela.

Et encore, je veux dire, la liberté de parole est quelque chose, et je suis totalement pour la vraie liberté d’expression, en fait, que la France ne est pas un vrai pays de la liberté d’expression, où vous avez beaucoup de lois qui entravent la liberté réelle d’expression en France. Il ne ya rien comme le Premier Amendement aux États-Unis. Mais même dans ces limites à la liberté d’expression, vous trouverez également des normes doubles.

Et comme je l’ai dit, je veux dire, par exemple, en France, bien sûr, le sentiment de culpabilité-pour une très bonne raison, qui est en fait une raison-propos historique terrible génocide juif ne est pas égalée par aucun sentiment de culpabilité à l’égard du passé colonial de la France. Et l’Algérie, par exemple, est l’un des épisodes les plus effroyables de l’histoire du colonialisme. Vous savez, je veux dire, il ya peu le pire des cas, comme le Congo, avec les Belges au Congo, et que telle, mais l’histoire de la présence française en Algérie, qui a duré jusqu’en 1962, ce ne est pas si longtemps, vous savez-est simplement épouvantable. Et il n’y a pas-pas de réel, je veux dire, au niveau de toute la société française et les médias français, ce ne est pas vraiment intégré. Et vous avez ce genre d’arrogance envers l’islam laïc, qui est une continuation de l’arrogance et de l’esprit colonial qui existait à l’époque du colonialisme direct.

AMY GOODMAN: Je vais vous interrompre à-dire les dernières nouvelles: Les policiers ont nommé deux suspects recherchés dans le cadre du second siège au supermarché casher à Paris: Amédy Coulibaly et Hayat Boumeddiene. Hayat est une femme. Je veux tourner vers un imam d’une mosquée située dans une banlieue de Paris, Drancy mosquée. Imam Hassen Chalghoumi dit la communauté musulmane de France craint une réaction violente à la suite de l’attaque Charlie Hebdo.

IMAM Hassen Chalghoumi: [traduction] Nous sommes aussi peur de cette torsion. Cela ne veut pas dire que nous ne faisons pas notre devoir en renonçant à cette barbarie. Non, nous y renonçons. Nous sommes l’une des premières victimes. Je 24 heures par jour sous la protection de la police, face à une minorité vivant. Malheureusement, tout le monde musulman sont victimes de 95 pour cent du terrorisme. Actuellement, les actes d’hier, il ya aussi une vague de racisme et les insultes qui suivent sur les réseaux et sur Internet. Nous pouvons comprendre la colère, mais nous ne pouvons pas accepter la haine.

AMY GOODMAN: Ce est l’Imam Hassen Chalghoumi de la mosquée de Drancy à Paris, la communauté musulmane française craignant une réaction importante à la suite de l’attaque Charlie Hebdo. En fait, le policier qui est devenu célèbre maintenant, qui était allongé sur le sol à l’extérieur des bureaux de Charlie Hebdo, nommé Ahmed Merabet, était musulman lui-même, lorsque l’un des deux assassins sont venus et lui a tiré directement et l’a tué. Et les gens ne sont pas seulement disent, “Je Suis Charlie,” maintenant, mais ils disent, «Je Suis Ahmed.” Le dimanche, il y aura une manifestation de masse en France, un rassemblement à Paris. Mais ils ne auront pas le Parti national, qui est le parti de Marine Le Pen. Si vous pouviez commenter cela, Muhammad, et l’organisation chez les jeunes, des gens comme vous, des groupes comme Indigène?

MUHAMMAD EL Khaoua: Ouais, je voudrais dire un mot sur ce hashtag, “Je Suis Charlie.” Je comprends vraiment la compassion, la compassion naturelle et le respect et le sentiment qui le slogan représente, mais je pense que Charlie-nous devons aussi mentionner que le rôle de Charlie Hebdo dans la promotion de ce contexte islamophobe a été très, très controversé, et surtout depuis le début des années 2000 . Ils en quelque sorte récupérer-ils utilisent une partie de cette rhétorique du choc des civilisations, et ils l’appliquent aux musulmans, qui ont toujours été dépeint dans les moyens les plus dégradantes. Donc, nous sommes très clairs sur la condamnation de ces attaques, qui ne sont pas, qui ne peuvent être justifiés en aucune manière, la forme ou les formes. Mais nous avons aussi, en tant que citoyens, devrait avoir droit à critiquer le contenu du journal et le changement de sa ligne éditoriale depuis le début des années 2000.

JUAN GONZALEZ: Je aimerais vous poser la question, parce que la façon dont il a été dépeint ici, au moins aux États-Unis, ce est que le magazine était un satiriste l’égalité des chances, en attaquant Christian-la religion chrétienne, le judaïsme, ainsi que Islam. Mais vous pensez que ce ne est pas tout à fait aussi.

MUHAMMAD EL Khaoua: Non, je pense que lorsque vous ciblez, vous le savez, le plus faible des faibles, lorsque vous ciblez une population, un segment de la population française, qui est déjà la cible de racisme institutionnalisé, ce ne est pas courageux. Je ne pense pas que ce est courageux. Encore une fois, ils ont le droit de le faire, et ce est la loi, afin que personne ne remet en question le droit de le faire, mais nous devons également être-sans être, vous le savez, peur d’être lié à cette attaque, la question de la responsabilité des le journal et la question de leur éthique dans cette affaire.

AMY GOODMAN: L’organisation des jeunes, comme les groupes Indigène, autochtones, comment les gens ont été organisent dans le passé?

MUHAMMAD EL Khaoua: Vous savez, le parti indigène, le Parti des peuples autochtones de la République, comme on l’appelle, Parti des Indigènes de la République, a vu le jour dans un contexte très spécifique, celle qui Gilbert Achcar mentionné, les propositions 2005 de la loi qui rendrait obligatoire pour le système éducatif français pour souligner le rôle positif de la colonisation-cette loi a été adoptée et aussi les émeutes de 2005, qui ont été, qui sont un cas très intéressant de comprendre la façon dont l’islam est traitée et perçue en France dans le répertoire / 11 contexte post-9. Donc, ce est le contexte dans lequel ce mouvement, qui est maintenant un parti politique, a émergé. Fondamentalement, l’idée de ce mouvement est de dire que, eh bien, la France a nié son passé colonial, il a refusé de traiter avec lui, il a refusé de reconnaître la façon dont cet héritage colonial continue à façonner sa relation avec les communautés musulmane et l’islam. Et je crois qu’ils font un point dans cette compréhension, dans cette analyse de la société française, qui est une société très raciste, qui fait semblant d’être daltonien, qui est vraiment hanté par son passé colonial.

AMY GOODMAN: Nous allons devoir en rester là, mais bien sûr, nous allons continuer à suivre cette question. Muhammad El Khaoua est un étudiant diplômé en relations internationales à l’Institut de Paris pour la science politique, a grandi dans la banlieue de Paris, où il a été impliqué dans différentes associations de base, y compris Salaam, une association étudiante dédiée à la promotion du dialogue interreligieux et une meilleure compréhension de l’Islam. Il dirige à Paris bientôt. Et Gilbert Achcar, merci beaucoup d’être avec nous, professeur à l’École des études orientales et africaines, orSOAS, à l’Université de Londres. Ses livres les plus récents sont le marxisme, l’orientalisme, cosmopolitisme ainsi que les gens veulent: une exploration radicale du soulèvement arabe.

Ce est Democracy Now!

Le contenu original de ce programme est distribué sous licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 3.0 États-Unis licence. Se il vous plaît attribuer des copies légales de ce travail à democracynow.org. Une partie du travail (s) que ce programme intègre, cependant, peut être autorisé séparément. Pour de plus amples informations ou des autorisations supplémentaires, contactez-nous.


Posted By Blogger to The Absurd Times at 1/09/2015 03:50:00 PM

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: